Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le château de Trévarez (suite)

La grande salle

James mourut peu après l'achèvement des travaux, si bien que ce fut sa fille Françoise et son mari Henri de la Ferronnays qui logèrent au château. Durant la Belle Epoque, l'on compta jusqu'à 80 domestiques. L'on y donnait de fastueuses réceptions pour la noblesse de France, et même étrangère. Les chasses à courre organisées par Henri étaient très courues.

 

Dès octobre 1939, le château reçut des objets classés et des collections de musées du Pas-de-Calais pour les mettre à l'abri des ennemis.

La grande salle est divisée en deux parties inégales. sur la façade nord, une galerie donne accès aux deux tours d'angle.

 

La galerie

La porte vers l'est :

En juillet 1940, le château fut réquisitionné par les Allemands qui en firent un lieu de repos pour les sous-mariniers allemands postés au port de Brest et pour les sous-mariniers japonais postés au port de Lorient.

 

Le plafond :

Le 30 juillet 1944, sur les renseignements de la Résistance, le château fut bombardé par les mosquitos de la Royal Air Force.  Le bombardement a atteint toute l'aile ouest du toit aux sous-sols, sur cinq niveaux, ainsi que les cuisines à l'est. Le salon d'apparat et les appartements de réception partirent en fumée. Pourtant, le château était inoccupé à ce moment.

 

La porte de la tour nord-ouest :

En 1946, Henri de la Ferronnays meurt. Le montant des dommages de guerre accordés à sa veuve Françoise, sans enfants, n'est pas suffisant pour réparer les dégâts.

 

La tour nord-ouest

La voûte :

 Les tracés des jardins disparaissent sous la friche, et le château éventré est la cible de nombreux pillages. Les cheminées, carrelages et tuyauteries de cuivre sont pour la plupart arrachés. La végétation sauvage recouvre une bonne partie du château.

 

Une fenêtre :

Les derniers héritiers, Paul et Octave de Ganay, vendent le château dans ce triste état en 1968 au Conseil Général du Finistère qui engage une restauration progressive en commençant par les jardins.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article