Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Mayas (suite)

Coba

Des pyramides :

Située dans la péninsule du Yucatan (Mexique), la cité maya de Coba est l’un des sites les plus importants de la région avec Chichen Itza, sa rivale. Occupé dès le 1er siècle av. JC, le site ne connut une véritable croissance qu’à partir du 1er siècle de notre ère. Ici, la pyramide de Nohoch Mul, qui avec ses 42 m de hauteur est l’une des pyramides les plus hautes du pays maya.

 

La plupart des monuments furent construits entre l’an 500 et l’an 900 de notre ère. La cité devint l’une des plus grandes puissances des Basses Terres du Nord, au point qu’elle atteignit une population d’au moins 50 000 habitants. Elle sut également nouer des alliances avec les grandes cités de Tikal, Calakmul, Dzibanché.

 

Les logements :

Des fouilles permirent de mettre au jour des éléments architecturaux dans le style de Teotihuacan. Cela peut provenir de ses relations avec Tikal, mais il peut y avoir eu des relations directes avec la grande cité mexicaine. Coba est structurée en différents ensembles avec des fonctions bien définies (religieuses, funéraires…). Ici un groupe résidentiel.

 

Une place :

Après le VIIe siècle, d’autres cités se développèrent dans le Yucatan (Mexique), notamment Chichen Itza, ce qui obligea Coba à défendre ses territoires. Pourtant, après l’an mil, Coba perd de son importance politique au profit de Chichen Itza.

En se promenant dans Coba, l’on arrive sur de petites places noyées dans la forêt. Cela donne l’impression qu’il n’y a pas de continuité urbaine, ce qui est faux.

 

Un jeu de balle :

Bien qu’elle ait perdu son importance politique avec une grande partie de son territoire, Coba demeure un centre religieux de premier ordre, ce qui lui permet de retrouver une partie de son influence entre 1200 et 1500. Ici, l’un des deux jeux de pelote de la ville.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article