Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Châteaux de Charente-Maritime (fin)

Matha

A Matha, une première forteresse médiévale élevée sur une motte féodale fut rasée par Saint-Louis en 1242. Reconstruite, elle fut âprement disputée durant la guerre de Cent Ans, puis restaurée à la Renaissance. Actuellement, il ne subsiste plus que deux tours carrées à mâchicoulis, dont l’une reposant sur un porche sert de logis.

 

Meux

Forteresse médiévale du XIIIe siècle, le château de Meux fut reconstruit au XVe siècle dans le style Renaissance. L’on entre par un porche dans le jardin bordé de trois côtés par les dépendances, tandis que le logis se trouve au fond. Il possède encore sa tour d’escalier polygonale et ses fenêtres à meneaux.

 

Neuvicq-le-Château

Datant du XIVe siècle, le château de Neuvicq-le-Château fut remanié à la Renaissance afin de le rendre plus confortable. Au XVIIe siècle, il fut la propriété du marquis de Montespan, le mari de la favorite de Louis XIV. Il fut vendu à la Révolution, mais au début du XXe siècle, son propriétaire qui ne pouvait plus l’entretenir le mit en vente pour être démoli. Le maire le fit racheter par la commune afin de le préserver.

 

Ransanne

Bâti au XVe siècle sur les fondations d’un bâtiment du XIe siècle, le château de Ransanne à Soulignonne était défendu par un système de tours et de fossés, dont il ne reste plus que des vestiges. La façade sud accueille la tour d’escalier carrée, tandis que la façade nord est flanquée de deux tours rondes.

 

Rioux

Forteresse médiévale datant au moins du XIVe siècle, le château de Rioux perdit peu à peu sa fonction défensive pour devenir une résidence. Chacun de ses propriétaires le remania au goût de l’époque, si bien qu’il a perdu sa tour d’escalier polygonale typique du style Renaissance. Son pont-levis fut remplacé par un pont dormant à deux arches.

 

La Roche-Courbon

L'arrière :

Edifié au XVe siècle dans le style Renaissance, le château de la Roche-Courbon à Saint-Porchaire fut remanié au XVIIe siècle, mais conserva une partie de ses fenêtres à meneaux, ainsi que ses arcades Renaissance.

 

La façade :

Durant la Révolution, le propriétaire du château n’émigra pas, si bien que la propriété ne fut pas vendue comme bien national. Par la suite, le château fut abandonné et envahi de broussailles. Ce fut Pierre Loti qui le découvrit et usa de sa notoriété pour le sauver de la ruine.

 

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article