Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Grèce antique (suite)

Clisthène (suite)

Les citoyens :

Grâce à la répartition opérée par la réforme de Clisthène, des groupes de gens venus des différentes parties de l’Attique furent obligés d’agir en commun.

Malgré la division géographique, chaque tribu avait un rôle spécifique. Elle était le lieu de recrutement de la majorité des magistrats d’Athènes, des juges, de l’armée, etc.

 

Les sciences :

Dans le cadre des réformes de Clisthène, l'émergence de la science, des mathématiques et de la philosophie favorisa l'organisation très géométrique de la cité et de sa géographie immédiate.

 

La logique :

Avec la logique pour organiser le monde, expliquer sa création puis son fonctionnement, le courant intellectuel provenant de la Grèce ionienne assurait l'harmonie territoriale dans une Grèce nouvelle, s'affranchissant irrémédiablement de l'archaïsme.

 

Les élections :

Sa réforme ne retint pas le vote comme mode d'élection, lui préférant une alternance régulière (pour l'élection des prytanes) et le hasard (pour l'élection des bouleutes, des héliastes ou des juges) ce qui fait de la démocratie athénienne une stochocratie.

 

Les archontes :

Il fut néanmoins conservateur sur un point : il semble qu'il ait conservé les limites fixées par Solon pour l'éligibilité aux magistratures supérieures : il faut attendre -487 pour que les archontes soient tirés au sort (mais ils perdent alors l'essentiel de leurs pouvoirs, au profit des stratèges qui restent, eux, élus par tribu).

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article