Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Mayas (suite)

Calakmul (suite)

La structure II :

Vue du bas

Vers 619, Naranjo, une cité vassale de Calakmul (Mexique), se rebella et reprit son indépendance. Mais en 626, elle fut battue à deux reprises par Caracol, si bien que le roi de Calakmul y vit le moment propice pour reprendre le contrôle de la ville. Pourtant, la mort de son roi interrompit la tentative. En 631, le nouveau roi fit prisonnier celui de Naranjo, puis mit la main sur sa cité. La structure2 est une somme de bâtiments, de temples et de pyramides empilés. La dernière construction au sommet fut un palais de neuf pièces.

 

Le terrain de pelote :

En l’an 636, un nouveau roi, Yuknoom Ch’een II, monta sur le trône de Calakmul. Son règne coïncide avec l’apogée de la cité. Il manœuvra pour retourner les alliés de Tikal, sa grande rivale, et obtint ainsi l’appui de Dos Pilas, El Peru et Caracol, ce qui provoqua plusieurs batailles entre les deux villes. Ici, le terrain de pelote sacrée de la cité.

 

La structure IV :

Quand le roi de Calakmul, Yuknoom Ch’een II, est mort à plus de 80 ans, Calakmul était au sommet de sa puissance. Elle avait des alliés jusqu’à Motul de San José, Cancuen, Moral et Piedras Negras. Son fils, Yuknoom Yich’aak K’ak monta sur le trône le 3 avril 686. Grâce à une intense activité diplomatique, il conserva un temps les alliés de son père. Ici, la pyramide nommée structure IV par les archéologues.

 

La structure XIII :

En août 695, le roi Yuknoom Yich’aak K’ak conduisit son armée contre le roi de Tikal, mais il subit une lourde défaite, qui permit à ses adversaires de capturer l’effigie d’une divinité de Calakmul. Une sculpture de Tikal montre un captif, tandis que le roi de Calakmul est mentionné dans la légende, mais l’on n’est pas sûr que le prisonnier et le souverain soit la même personne. Ici, la pyramide nommée structure XIII.

 

Un chemin :

Après 695, Calakmul voit sa puissance décroître. Le nouveau roi a peut-être été installé sur le trône par Tikal. Le suivant tente de restaurer la grandeur du royaume en renouant les liens avec les anciennes cités vassales, mais la tentative tourne court quand Tikal lui inflige une nouvelle défaite vers 733. Ici, un chemin entre des monuments sur le site archéologique.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article