Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Mayas (suite)

Itzamkanac (fin)

Un masque :

La vaste cité d’Itzamkanac (Mexique) contenait de nombreux bâtiments et maisons en pierre, plusieurs terrains de pelote sacrée, treize autels, ainsi que d’autres structures dont nous ne connaissons pas la fonction. A une époque, les escaliers des pyramides étaient flanqués de grands masques en stuc qui ont été recouverts lors d’une phase ultérieure de construction, ce qui les a préservés.

 

Ixmiche

Vue aérienne :

Située dans le sud-ouest du Guatemala, la cité maya d’Ixmiche fut fondée en 1470 par les Kaqchiquel, anciens alliés des Mayas K’iche’. En l’espace de 50 ans, la ville atteignit sa taille maximum.

 

Une place :

La cité est composée de six places entourées de bâtiments publics, ainsi que de résidences pour les élites. La population du royaume était divisée en quatre clans : les Xahil, les Sotz’il, les Tukuche et les Akajal. Le royaume était dirigé par quatre seigneurs portant les titres de Ahpo Sotz’il, Ahpo Xahil, K’alel Achi, Ahuchan. En réalité, c’était les deux premiers qui exerçaient le pouvoir, tandis que les deux derniers étaient relégués dans l’ombre.

 

Un terrain de pelote :

Auprès des palais, l’on trouve également deux terrains de jeu de pelote sacré. Le royaume prospéra jusqu’en 1512, mais avant même que les Espagnols parviennent jusqu’à la cité, une grande partie de la population avait été décimée par la variole apportée par les Européens.

 

Une maquette :

Chacun des complexes entourant les places principales constituait la résidence de l’un des dirigeants du royaume. Dans chacun, deux temples se faisaient face, entourés de différents palais, mais auprès des résidences des deux dirigeants principaux se trouvaient également des terrains de pelote.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article