Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Mayas (suite)

Les sites

L’aire culturelle maya couvrait une surface d’environ 340 000 km². On la divise en trois grandes régions : la côte Pacifique, les Hautes Terres, les Basses Terres du nord et du sud. Mais le développement de ces différents sites ne s’est pas fait à la même époque.

 

Le cacao

C’est dans la région maya du littoral Pacifique que l’on cultivait le cacao, la ressource la plus convoitée de toute la Mésoamérique, puisque ces fèves servaient de monnaie d’échange pour les autres produits. Seuls les plus riches seigneurs pouvaient se permettre de les consommer en boisson.

 

L'obsidienne

Dans les Hautes Terres se trouve une chaîne de volcans, ainsi que la rencontre de deux plaques tectoniques, si bien qu’elles connaissent une forte activité volcanique et sismique. Le sous-sol recèle des gisements d’obsidienne, de basalte, de jadéite et de serpentine, dont les Mayas faisaient une grande consommation.

 

Un quetzal

Les Basses Terres du sud sont recouvertes d’une jungle qui s’éclaircit pour devenir une brousse en montant vers le nord. Elles possèdent une flore et une faune très variées. L’on y trouve des cerfs, des dindons, des ocelots, mais également des jaguars et des quetzals, l’oiseau sacré des Mayas.

 

El Mirador

Dans des temps très reculés, les Mayas vivaient sur la côte atlantique du Mexique d’où ils descendirent vers le sud en remontant le Rio Usumacinta pour arriver au Petén, sans doute poussés par l’expansion des Nahuas.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article