Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'abbaye de Maillezais (fin)

La cathédrale

En 1317, le diocèse de Poitiers est divisé en trois. Maillezais et Luçon deviennent cités épiscopales. L’abbatiale du marais devient cathédrale. Mais, les Guerres de Cent Ans imposent à l’évêque Jean de Marçonnay de compléter le système de défense. Il fait murer le massif occidental, le protège par un chemin de ronde sur mâchicoulis et fortifie l’ensemble avec un fossé.

 

Rabelais

Jusqu’au XVIème siècle, l’abbaye grandit et tient une place majeure en Bas-Poitou, autant sur le plan religieux, économique qu’artistique, puisque Rabelais y réside durant cinq ans, à partir de 1524-1525.

 

C’est là qu’il écrira Gargantua et Pantagruel.

 

Les souterrains

Une histoire glorieuse qui s’interrompt pourtant brutalement avec les Guerres de Religion. Il faut dire que l’abbaye devient alors un point stratégique : ruinée dès 1562, elle est confiée, en 1589, au poète huguenot, Agrippa d’Aubigné, par Henri IV, qui le charge de la fortifier et de l’administrer. À la suite de la promulgation de l’Édit de Nantes, elle deviendra place de sûreté protestante.

 

La cuisine

Au XVIIème siècle, l’abbaye est abandonnée à la suite du transfert du siège épiscopal à La Rochelle en 1666, puis elle est vendue comme bien national en 1791, enfin elle devient carrière de pierres dans les années 1800.

 

Les ruines

Sauvée in extremis au XIXème siècle par des érudits, elle est depuis 1996 la propriété du Département de la Vendée, qui en poursuit la restauration et la mise en valeur.

Vos commentaires sont les bienvenus😃

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article