Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Balade à travers l'Histoire avec Michel Rouvère

Les Celtes (suite)

29 Mars 2022 , Rédigé par Michel Rouvère Publié dans #Celtes, #La Colline Celtique, #Vix

Le lébès (fin)

Vue entière :

Le trépied supportant le bassin du lébès est constitué d’un assemblage de tiges de fer et de manchons en bronze réalisé selon une technique typiquement étrusque. Il est orné de têtes de canard et repose sur des pattes de lion. Cette iconographie, provenant d’Asie Mineure et transmise par les Grecs, a infusé jusque dans le monde étrusque.

 

Les griffons :

La cuve en bronze du lébès est surmontée de protomés représentant des griffons, animaux chimériques dont le cou de serpent supporte un bec d’aigle surmonté d’oreilles de chevaux. Au-dessus des becs grands ouverts, laissant voir des langues pointues, se trouvent des yeux globuleux cernés d’un bourrelet en relief. Sur leur cou serpentiforme, des écailles sont finement gravées.

 

Le sanctuaire de Vix

Vue générale :

L’enclos des Herbues a la forme d’un rectangle de 26,40 m de longueur sur 24,80 m de largeur ; il était délimité par un fossé de section triangulaire large d’environ 2 m à l’ouverture pour une profondeur moyenne de 1 m environ. Au centre se trouve une fosse cylindrique de 1,20 m de diamètre, s’enfonçant de 1 m dans le sol géologique. Elle était comblée de pierres et sans le moindre objet. La façade nord de l’enclos est interrompue par une entrée, orientée vers le plateau supérieur du mont Lassois, là où les fouilles ont mis au jour le palais de la Dame de Vix.

 

Le guerrier :

Dans les fossés entourant le sanctuaire des Herbues se trouvaient deux statues en calcaire, dont un guerrier assis aux jambes repliées derrière son bouclier. 🛡

La partie centrale du bouclier est distincte, ainsi que la main du personnage posée en haut à droite.

Ce sanctuaire a été brutalement détruit vers 450 av. JC. Les statues furent alors décapitées, puis rejetées dans les fosses.

 

La prêtresse :

La seconde statue du sanctuaire des Herbues représente une femme assise portant une longue robe. Autour de son cou se trouve un torque à tampons terminé par deux grosses boules.

Selon les archéologues, il s’agirait d’une représentation de la Dame de Vix. Elle serait ainsi devenue la prêtresse du sanctuaire.

 

La source de la Douix

La résurgence de la Douix à Châtillon-sur-Seine était un lieu sacré pour les Celtes.

L’on y a retrouvé des fibules datant de l’époque de la Dame de Vix, ce qui laisse entendre que les habitants du mont Lassois venaient y faire des offrandes. 🧷

D’autres provenant de l’Italie ou du sud de la France sont datées des époques postérieures.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus 😃

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article