Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Mayas (suite)

Piedras Negras (fin)

Un glyphe :

A Piedras Negras se trouve sur les berges une large pierre sur laquelle est gravé un énorme glyphe. Il a été décrypté par l’archéologue Tatiana Proskouriakoff comme étant le nom de la cité : Yo’k’ib’. C’est en étudiant les inscriptions de cette ville que l’archéologue a jeté les bases du déchiffrement de l’écriture maya.

 

El Pilar

Le Tzunu'un :

Situé sur la frontière entre le Belize et le Guatemala, le site maya d’El Pilar est le plus étendu de ceux que l’on trouve le long de la rivière Belize. Il comporte plus de 25 places et des centaines de bâtiments sur une surface de 49 hectares.

 

Une pyramide :

Le plan d’El Pilar fut établi pour la première fois en 1983 lors des fouilles archéologiques conduites sur la région. Des excavations pratiquées sur les principaux temples ont révélé que ces constructions datent du début de notre ère.

 

Une maison :

La cité d’El Pilar fut fondée vers 800 av. JC. A cette époque, des petits temples et places furent bâtis, qui aujourd’hui forment le temple oriental de la place Copal. A son apogée, la ville contenait plus de 20 000 habitants. La cité possédait une richesse exceptionnelle dans le pays maya : de l’eau en abondance.

 

Des ruines :

Vers 250 av. JC, les places principales d’El Pilar étaient érigées, le premier terrain de pelote sacrée et les bâtiments du groupe E étaient construits. C’est également à cette période que les premières stèles commémorant les événements tels que conquêtes, mariages et successions furent gravées.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article