Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mégalithes du Danemark (suite)

Le tumulus de Faellesskov (fin)

La chambre funéraire :

La chambre funéraire presque carrée fait 2,70 m sur 2,60 m pour 1,30 m de hauteur. Elle a conservé sa dalle de couverture qui est ornée de cupules sur le dessus. Aucune fouille archéologique n’a été conduite sur le site.

 

Le dolmen de Jyndovnen

Situé au nord de Ginnerup sur la péninsule de Djursland, le dolmen de Jyndovnen est du type sépulture à couloir. Son tumulus ovale, qui a perdu ses pierres de bordure, mesurait 17 m sur 10 m. La chambre funéraire polygonale est composé de six orthostates supportant une dalle de couverture, dont le dessus montre des cupules gravées.

 

Le dolmen de Grovlegard

Situé sur la péninsule de Djursland, le dolmen de Grovlegard date de 3 500 av. JC. Son tumulus bien conservé, entoure la chambre funéraire hexagonale dont les cinq orthostates supportent la dalle de couverture qui pèse 19 tonnes. Il a été fouillé à plusieurs reprises.

 

Le tumulus d'Haversdas

Le couloir :

Situé sur la commune de Randers, le tumulus d’Haversdas est long de 100 m, large de 15 m et haut de 2,50 m. À l’origine, il contenait plusieurs chambres funéraires, mais la plupart sont effondrées. La seule encore identifiable est du type sépulture à couloir. Celui-ci a conservé trois orthostates, mais il a perdu toutes ses dalles de couverture.

 

La chambre :

La chambre funéraire est composée de sept orthostates qui supportent une épaisse dalle de couverture. Sa maçonnerie intermédiaire en dalles de pierres plates a été partiellement conservée.

 

Une gravure :

La dalle de couverture de la chambre funéraire est ornée de cinq cupules gravées. La chambre en forme de poire est une forme précoce des sépultures néolithiques, dont les chambres sont devenues plus grandes de forme rectangulaire ou trapézoïdale.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article