Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Perse (suite)

Suse (suite)

La statue de Darius (suite) :

La découverte

La statue a été retrouvée inclinée vers l’arrière, au-dessus de sa fondation de galets, elle-même affaissée. Elle a basculé, sans doute très tôt après l’époque achéménide, lorsque l’ensemble de la Porte a été emporté dans le vallon sous la pression de l’infiltration des eaux usées.

 

Le support

La statue était scellée au plomb sur deux grosses dalles de pierre, à la dimension du socle. Ces dalles reposaient sur un radier de galets débordant. Une fondation de galets symétrique a été retrouvée contre le montant nord du passage, indiquant qu’il devait exister une deuxième statue en symétrie.

 

Les alentours

Les vestiges architecturaux successifs qui recouvrent la porte de Darius et la statue sont, de bas en haut : d’époque séleucide, puis d’époque parthe, enfin d’époque médiévale.

 

La face

La statue est vêtue de la robe perse à longues manches, plissée, serrée par une large ceinture. Dans celle-ci est passée une dague de type achéménide. En revanche, la position des bras et de la jambe gauche avancée est égyptienne. Sur les plis de la robe, verticalement, à gauche l’on remarque des inscriptions cunéiformes en vieux perse, élamites et accadien, alors qu’à droite se trouvent des inscriptions hiéroglyphiques.

 

Les côtés

Sur la base de la statue sont représentés les peuples de l’empire. A gauche, ceux de l’ouest et du sud : Babylonie, Arménie, Lydie, Cappadoce, Skudra, Eshurs (Syriens), Hagor, Kemi (Egypte), Pays des Tjemhou (Libye), Pays des Nehsy (Nubie), Maka, Hindu. A droite, ceux de l’est et du nord : Perse, Médie, Elam, Arie, Parthie, Bactriane, Sogdiane, Arachosie, Sattagydie, Chorasmie, Sakas des marais et des plaines.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus 😃

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article