Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Étrusques (suite)

Le 2ème siège de Capoue

En 212 av. JC, les armées des deux consuls défendent Capoue dont Hannibal essaie de s’emparer. Pourtant, Virrius Vibius, un homme politique capouan, conseille aux Campaniens d’abandonner le parti de Rome pour se ranger du côté d’Hannibal dans l’espoir de reprendre possession des territoires que les Romains leur avaient volés. Grâce à lui, les Carthaginois peuvent pénétrer dans la ville au détriment des Romains.

 

La bataille de Silarus

En 212 av. JC, après la prise de Capoue, le commandant Marcus Centenius s’avance dans la campagne autour de la ville à la tête de 16 000 hommes. Devant le danger, Hannibal monte une embuscade contre l’armée romaine qui résiste. Pourtant, durant l’affrontement, Marcus Centenius est tué, ainsi que la majorité de ses troupes. Seul un millier de survivants put s’enfuir.

 

La bataille d'Herdonia

En 212 av. JC, après avoir détruit l’armée romaine à la bataille de Silarus, Hannibal évite l’affrontement avec les armées consulaires en choisissant de se replier en Apulie, ce qui permit aux Romains de reprendre Capoue. Le prêteur Gneius Fulvius Flacus et ses troupes qui rentraient à Rome chargés de butin se retrouvèrent face aux troupes carthaginoises plus nombreuses, mais ils acceptèrent quand même le combat. Hannibal et son armée les écrasèrent.

 

Massinissa

Durant l’automne 212 av. JC, le roi des Numides massaesyles, Syphax, fait la paix avec Carthage. Trois armées puniques conduites par Hasdrubal Barca passent d’Afrique en Espagne, accompagnées par Massinissa, le roi des Numides berbères.

 

La Ligue étolienne

En automne 212 av. JC, Rome parvient à établir une alliance avec la Ligue étolienne contre Philippe V de Macédoine. C’est Marcus Valerius Laevinus qui négocie le traité entre les Romains et les Grecs.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article