Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Mayas (suite)

Kohunlich (suite)

L'acropole :

La ville semble avoir été fondée en 800 av. JC, mais elle aurait connu son apogée aux Ve et VIe siècles de notre ère. Elle constituait la plaque tournante du commerce entre les villes de la péninsule du Yucatan et celles d’Amérique centrale.

 

Le terrain de pelote :

La ville connut une croissance graduelle après sa fondation, jusqu’à comptabiliser près de 10 000 habitants. L’activité de la cité était concentrée autour de la place centrale, où se déroulaient les cérémonies religieuses. Tout autour, l’on trouve quatre ensemble d’édifices les plus importants de la ville. Ici, le terrain de pelote sacrée, où l’on n’a retrouvé ni marqueur ni anneaux.

 

Des ruines :

Après la conquête espagnole, Kohunlich n’a plus été occupée que par quelques fugitifs fuyant la domination coloniale. La ville a été découverte en 1912, puis oubliée durant cinquante ans. Pourtant, l’activité des pilleurs a attiré l’attention des autorités en 1968, ce qui a permis la redécouverte de la cité, ainsi que sa restauration.

 

La pyramide des Masques :

La façade arrière

Sur une petite colline naturelle située à l’est de la place centrale est érigée la pyramide des Masques connue pour ses masques en stuc dédiés à K’inich Ahau, dieu du soleil et protecteur des souverains.

 

La façade avant

La pyramide des Masques comporte quatre rangées de représentations anthropomorphes de K’inich Ahau, superposées de chaque côté de l’escalier central faisant face à l’ouest. A l’origine, ils étaient peints de couleurs vives, dont il ne reste que quelques traces.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article