Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Mayas (suite)

Kaminal Juyu (suite)

Les fondations :

Sur une autre stèle de Kamina Juyu (Guatemala) apparaît un homme portant un masque de dieu-oiseau, comme l’on en a trouvé dans les cités d’Izapa ou de La Mojarra, datant de la même époque. Cette coutume d’ériger des stèles représentant des personnages importants, accompagnés d’un texte, sera adoptée partout dans le monde maya lors des périodes ultérieures.

 

Des chemins :

A partir du IVe siècle av. JC, les élites de Kaminal Juyu commencèrent à développer les particularités qui se répandirent ensuite dans le monde maya. C’est là que l’on vit apparaître pour la première fois le décompte du temps à travers les calendriers et les dates gravées sur des stèles.

 

Les fouilles :

Depuis un siècle, pas moins de cinquante projets archéologiques se sont succédé à Kaminal Juyu. Certains recouvraient de grandes zones de la cité, tandis que d’autres se limitaient à des excavations sur de petits secteurs. A côté de ces fouilles, des savants sont venus relever les sculptures et établir le plan du site.

 

Une sculpture :

Grâce aux fouilles archéologiques, l’on sait qu’autour de la ville, il y avait des champs de coton et de maïs. L’on cultivait aussi l’ananas, l’avocat, le cacao, les haricots noirs, les noix de palme, les prunes, et la sapotille.

 

Le monument 65 :

Parmi les monuments découverts à Kaminal Juyu se trouve le monument 65 mesurant 2 m sur 2,90 m. Sur sa face avant sont gravées trois scènes similaires superposées, représentant un roi assis sur un trône, entouré de deux captifs nus à genoux, les mains attachées. Leurs coiffures démontrent qu’il s’agit de personnages de haut rang.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article