Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Mayas (suite)

Ixmiche (fin)

Un temple :

Sur le site d’Ixmiche, les archéologues ont mis au jour des céramiques, des poignards en obsidienne noire, et des bijoux en jade. L’autel devant cette pyramide est typiquement destiné aux sacrifices humains, durant lesquels l’on arrachait le cœur de la victime. Un peu plus loin, une structure circulaire servait à décapiter les victimes, selon le type de sacrifice désiré.

 

Ixkun

Une place :

Située à l’ouest du Petén (Guatemala), Ixkun était la capitale de l’un des plus grands royaumes mayas de la région. Occupée dès le début de notre ère, la cité connut une prospérité grandissante jusqu’au IXe siècle. Elle commença à décliner lorsqu’elle fut englobée dans le royaume d’Ixtonton.

 

Un terrain de pelote :

Le site couvre une superficie de 16 km, mais peu de monuments ont été dégagés de la végétation. La place centrale était entourée de temples, de palais et d’un terrain de pelote, à peine visible sur cette photo. Les archéologues ont compté jusqu’à 51 groupes architecturaux, la plupart étant identifiés comme résidentiels.

 

La stèle 1:

Le plus connu des monuments est la stèle 1 qui était érigée au milieu de la place nord. C’est l’une des plus hautes stèles du Petén avec ses 4,13 m de hauteur. Sur chaque côté se trouvent quatre trous, dans lesquels on devait insérer des torches ou des bannières. Elle est sculptée sur une seule face.

 

La stèle 2 :

Sur la place nord, l’on trouve de nombreux monuments, dont la stèle 2 qui est trop abîmée pour avoir été redressée, au contraire de la stèle 1. Le texte hiéroglyphique raconte deux batailles gagnées par Ixkun, l’une contre Sacul le 21 décembre 779 et l’autre contre Ucana le 10 mai 780.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article