Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Rome antique (suite)

Le pont Fabricius (fin)

Des statues :

Le pont Fabricius a été pourvu de balustrades à l’époque moderne. Lors de la restauration du XVIIe siècle, des Hermès quadrifrons ont été placés, ou replacés, aux deux extrémités. Ces bornes ornées de quatre têtes du dieu Hermès regardant vers les quatre points cardinaux étaient placées aux carrefours, afin de les protéger.

 

Le pont Milvius

Le pont Milvius fut construit en 206 av. JC, pour célébrer la victoire sur les Carthaginois à la bataille du Métaure. En l’an 312 de notre ère, il vit l’empereur Constantin écraser son rival Maxence lors de la bataille du pont Milvius. En 1429, le pape Martin V fit réparer le pont qui s’écroulait, puis en 1805 Pie VII fit reconstruire l’entrée triomphale.

 

Le pont Sublicius

Reconstitution :

Construit sur le Tibre sous le règne d’Ancus Marcius dans la deuxième moitié du VIIe siècle av. JC, le pont Sublicius est le premier pont de Rome. Il est en bois sans métal pour des raisons religieuses et stratégiques. Il fallait pouvoir le démonter rapidement en cas d’attaque. Le collège des Pontifes est chargé de son entretien. Les dégâts causés par les inondations sont considérés comme des mauvais présages. Ce pont dura dans sa version primitive jusqu’au Ve siècle de notre ère.

 

Horatius Coclès :

En 507 av. JC, alors que le dernier roi étrusque avait été tué pour laisser place à la république, le général étrusque Lars Porsenna attaqua Rome. Horatius Coclès, un guerrier romain, se mit en rempart à l’entrée du pont Sublicius pour interdire l’accès de la ville aux ennemis. Pendant ce temps, ses camarades s’employèrent à détruire le pont, ce qui obligea les guerriers étrusques à se replier. Alors, Horatius Coclès traversa le fleuve à la nage pour rejoindre la troupe romaine.

 

L'Emporium

Vue générale :

Au début du IIe siècle av. JC, l’essor économique et démographique avait rendu insuffisant le port fluvial du forum Boarium, si bien qu’en 193 av. JC, les édiles décidèrent de faire construire un nouveau port le long du Tibre sur une zone libre au sud de l’Aventin. Ce port prit le nom d’Emporium. Le long des installations portuaires, l’on construisit un immense entrepôt, le porticus Aemilia qui faisait 487 m de long.

 

Reconstitution :

C’est dans l’Emporium qu’étaient déchargées les marchandises en provenance d’Ostie, parmi lesquelles le marbre, le granite, le vin et l’huile. Au cours des siècles, les fragments d’amphores qui contenaient les aliments liquides furent entassés, au point de former le Monte Testaccio qui existe encore. L’on estime le nombre d’amphores empilées à 25 millions.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article