Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Mayas (suite)

Ek Balam (fin)

Une frise :

Grâce à l’enfouissement volontaire du site d’Ek Balam (Mexique), les fresques que contient la grande pyramide sont dans un exceptionnel état de conservation. Cette frise en stuc, qui ornait le mur d’une chambre, était peinte en bleu et rouge. Les archéologues ont également découvert le glyphe-emblème de la cité gravé sur un mur de la pyramide. Il se lirait : « Tohol ».

 

El Meco

Le Castillo :

Situé au nord de l’actuelle Cancun (Mexique), le site maya d’El Meco possédait une certaine importance parmi les cités mayas. Le Castillo est la plus haute pyramide de la région. D’en haut, l’on distingue la mer des Caraïbes, tous les lagons de Cancun et l’île de Mujeres. L’on pense qu’il servait de phare pour les bateaux.

 

Des places :

El Meco connut une première période de prospérité entre l’an 200 et l’an 600. Il s’agissait d’un important centre civil et cérémoniel, mais la cité dépendait de Coba pour ses approvisionnements.

 

Une maison :

La seconde période de prospérité d’El Meco débuta aux alentours de l’an 900. Le style architectural de cette période montre des ressemblances avec celui de Chichen Itza, ce qui prouve que les deux cités étaient en relation.

 

Un temple :

La cité d’El Meco se mit en relation avec San Miguelito et El Rey, les villes les plus proches, afin de développer le commerce maritime et d’étendre leurs réseaux de vente. Pourtant, à l’arrivée des Espagnols, le site fut abandonné, mais l’on ignore de quelle manière cela se déroula.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article