Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Mayas (suite)

Dzibilchaltun (fin)

Un cenote :

Sur le côté de la place principale se trouve un cenote facile d’accès, qui constitue peut-être l’explication de l’édification d’une ville à cet endroit. Cette eau servait pour l’utilisation domestique et l’irrigation des champs. Lors des fouilles, les archéologues découvrirent des centaines de fragments de poterie, des urnes, des morceaux de bois, des pierres et des os.

 

Dzibilnocac

Vue générale :

Située dans l’Etat du Campeche au Mexique, la cité maya de Dzibilnocac est très abîmée. La seule structure préservée est constituée d’une plateforme sur laquelle des tours encadraient une pyramide centrale flanquée de deux chambres voûtées.

 

Une porte :

La tour de l’ouest est couronnée d’un temple, auquel l’on accédait par un escalier. Les accès du temple représentent la bouche d’un monstre, tandis que dans les angles, l’on trouve l’effigie de Chaac, le dieu maya de la pluie.

 

Une place :

Devant la structure préservée s’étend une vaste place, comme l’on en trouve dans toutes les cités mayas. La ville s’étendait sur 1,32 km². Le site a été occupé par l’homme depuis 500 av. JC.

 

Edzna

Vue aérienne :

Fondée en 400 av. JC, la cité maya d’Edzna (Mexique) connut son apogée entre l’an 600 et l’an 1000 de notre ère, puis fut abandonnée en 1450. A son apogée, elle possédait 25 000 habitants. Elle fut redécouverte en 1907 et ouverte au public après restauration.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article