Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Rome antique (suite)

L'obélisque de la Trinité-des-Monts

L’obélisque de la Trinité-des-Monts se dresse devant l’église du même nom, au sommet de l’escalier d’Espagne. Importé d’Egypte après le règne d’Auguste, il porte une copie maladroite de l’inscription de l’obélisque de la piazza del Popolo. Il était érigé dans les jardins de Salluste, mais finit par tomber. Le pape Pie IV le fit installer à son emplacement actuel en 1789 en le couronnant d’une fleur de lys, délicate attention à l’égard de la France.

 

L'obélisque de la villa Celimontana

Le petit obélisque de la Villa Celimontana fut apporté d’Egypte pour orner l’un des temples d’Isis, mais l’on ignore s’il s’agissait de celui du Champ de Mars ou de celui du Capitole. Il provient sans doute d’Héliopolis et porte le cartouche de Ramsès II. Installé dans les jardins du Caelius à une date imprécise, il faisait partie de la collection de la famille Mattei qui le fit restaurer en 1820.

 

L'obélisque Dogali

L’obélisque des Thermes de Dioclétien fut érigé à l’origine devant le temple de Rê à Héliopolis (Egypte) sous le règne de Ramsès II. Il fut transporté à Rome où il fut placé aux environs du temple d’Isis. Il fut redécouvert en 1883 et installé devant la gare Termini sur l’ordre du roi Humbert 1er pour servir de monument commémoratif de la bataille de Dogali. En 1925, il fut à nouveau déplacé pour être installé dans les jardins du Musée national romain.

 

 

L'obélisque du Latran

Datant du XVe siècle av. JC, l’obélisque du Latran a été érigé dans le temple d’Amon à Karnak (Egypte) par le roi Thoutmôsis III. L’empereur Auguste avait songé à l’apporter à Rome, mais sa taille élevée posait trop de problèmes techniques. En 337, l’empereur Constantin le fit transporter à Alexandrie pour le conduire à Constantinople, mais ne put achever son projet. Son fils Constance II le fit emmener à Rome où il l’installa sur la spina du Circus Maximus. Il fut retrouvé en 1587 brisé en trois morceaux, si bien que le pape Sixte V le fit réparer, puis installer sur la place Saint-Jean-de-Latran.

 

L'obélisque du Montecitorio

Datant du IVe siècle av. JC, l’obélisque du Montecitorio fut érigé dans le temple de Rê à Héliopolis (Egypte) sur l’ordre de Psammétique II. L’empereur Auguste le fit transporter à Rome où il servit de gnomon (aiguille) pour son Horologium. Comme il était brisé en multiples morceaux, le pape Sixte V renonça à le restaurer. Il fut redécouvert en 1748, puis reconstitué et réérigé sous le pontificat de Pie VI sur la piazza di Montecitorio.

 

L'obélisque du Panthéon

D’abord érigé à Héliopolis (Egypte) par Ramsès II, l’obélisque du Panthéon fit partie de la fournée transportée à Rome sur l’ordre de Domitien pour orner les propylées des temples d’Isis et de Sérapis au Champ de Mars. Il fut retrouvé en 1373 près de la piazza di San Macuto où il fut réérigé. En 1711, il fut déplacé sur la place du Panthéon où il fut installé sur la fontaine déjà existante.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Bonjour Michel, et merci pour ces découvertes.
Mais que représentent ces objets qui ont été ajoutés au sommet de tous les obélisques?
Je te souhaite de très heureuses fêtes de fin d'année, bien amicalement.
Annie
Répondre
M
Bonjour Annie,
Ces obélisques étant des objets "païens", les papes qui les ont fait restaurer ont également fait rajouter une croix à leur sommet pour les christianiser. Sinon, certains portent des urnes en bronze qui étaient censés contenir les cendres des empereurs qui les avaient fait dresser. Amitiés
Michel