Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Mayas (suite)

Les glyphes

L’on finit par comprendre que l’écriture maya mélangeait des signes syllabiques et des signes idéographiques que l’on appelle glyphes. Grâce à cette découverte, le déchiffrement de l’écriture maya s’accéléra au point que l’on estime connaître le sens d’au moins 60% des glyphes.

 

Le Tzolkin

Les Mayas avaient une façon très compliquée de calculer le temps. Ils utilisaient plusieurs calendriers, dont le Tzolkin, le calendrier sacré qui comportait 260 jours. Il est commun à toutes les civilisations précolombiennes.

 

Le Haab

Dans la manière de calculer le temps des Mayas, le calendrier Haab coexiste avec le Tzolkin. Il comporte 365 jours, dont les cinq derniers (les jours uayeb) sont considérés comme des jours néfastes. Pour noter la date du jour, les Mayas utilisaient le compte long qui combinait les deux calendriers.

 

La religion

La religion maya était polythéiste. Son panthéon comportait de nombreux dieux dont les attributs se recoupaient. L’Au-delà était découpé en deux parties : le monde souterrain et le monde céleste. La plupart des défunts étaient promis au monde souterrain froid et hostile, tandis que les meilleurs allaient dans les mondes célestes.

 

Les sacrifices

Selon les croyances mayas, les dieux se nourrissaient de sang humain, si bien qu’il fallait leur en fournir très souvent. Cela se faisait de deux façons : soit par autosacrifice, soit par des victimes sacrificielles. L’on pratiquait souvent la saignée sur soi-même, mais pour la plupart des cérémonies religieuses, l’on offrait une ou plusieurs victimes. Il s’agissait la plupart du temps de prisonniers attrapés sur le champ de bataille, c’est pourquoi la guerre sévissait de manière endémique entre les différents royaumes.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article