Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mégalithes d'Espagne (suite)

Le dolmen del Solar d'en Gibert

Situé sur la commune de Rabós, le dolmen del Solar d’en Gibert est une sépulture à couloir dont la chambre funéraire est de forme trapézoïdale. Découvert au XIXe siècle, il subit des fouilles en 1979 et 1988, durant lesquelles il livra de nombreux artefacts. Il fut restauré en 1980, puis en 1995.

 

Le dolmen dels Tres Reis

Le dolmen dels Tres Reis est situé sur la commune de Rubio. C’est une sépulture mégalithique qui était formée d’une grande chambre funéraire de forme carrée. Aujourd’hui, elle ne conserve que ses dalles de soutien, mais la dalle de couverture a disparu. Elle était recouverte d’un tumulus qui est très érodé. Ce monument servait de sépulture collective, mais comme il a été pillé dès l’Antiquité, il est impossible de dire combien de personnes y ont été inhumées.

 

Le dolmen de Trullars

Situé sur la commune de Trullars, le dolmen du même nom est une sépulture mégalithique du type chambre funéraire simple. Il est composé de hautes dalles de soutien et d’une dalle de couverture encore en place. Il était recouvert d’un tumulus de terre et de pierres. Avant les incendies de 2003, il était situé dans un environnement forestier.

 

Le menhir de Vilartoli

Situé sur la commune de Sant Climent Sescebes, le menhir de Vilartoli se dresse au bord d’une route actuelle. Il est haut de 2 m et de section carrée. Il fait partie d’un ensemble de trois menhirs avec le menhir de la Murtra et celui de Castellà.

 

L'ensemble mégalithique de Vinyes Mortes

Situé sur la commune de Viljuïga se trouve l’ensemble mégalithique de Vinyes Mortes composé de deux dolmens. Le premier possède six dalles de soutien pour la dalle de couverture qui a été remise en place. La chambre funéraire rectangulaire mesure 2 m x 1,40 m pour 1,70 m de haut.

suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus 😃

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article