Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Étrusques (suite)

Le Sénat romain

En 256 av. JC, le Sénat romain profite de la défaite d’Hamilcar à la bataille d’Adys pour imposer des conditions de reddition très dures à Carthage : abandon de la Sicile et de la Sardaigne, paiement des frais de guerre, tribut annuel, reddition des prisonniers sans rançon, interdiction de faire la paix et la guerre sans l’aveu du Sénat, obligation de secourir Rome en cas de besoin, limitation de la marine de guerre. Les négociateurs puniques rejettent ces conditions qui auraient mené à la disparition de la puissance carthaginoise.

 

Léonidas II

En 256 av. JC, le roi agiade de Sparte, Areus II, meurt sans descendance. Son oncle, Léonidas II, accède au trône. Il règne avec son collègue, le roi eurypontide Agis IV, mais ils ne tardent pas à entrer en conflit.

 

Xanthippe

Au printemps 255 av. JC, le mercenaire spartiate Xanthippe a réorganisé les armées de Carthage, si bien qu’il remporte une victoire contre Rome sur les bords du Bagradas (près de Tunis). Le consul Régulus se retrouve seul à la tête des troupes après le rappel de son collègue Manlius Vulso par le Sénat. Il est écrasé et fait prisonnier.

 

Le cap Hermaeum

Durant l’été 255 av. JC, les consuls, Marcus Aemilius Paullus et Servius Fulvius Paetinus Nobilior, sont envoyés en Afrique à la tête d’une flotte de 350 navires. Ils remportent une bataille navale contre 200 bateaux puniques au Cap Hermaeum (actuel cap Bon).

 

Camarina

En 255 av. JC, après avoir battu les Carthaginois, les consuls romains parviennent à évacuer les débris de l’armée romaine qui se sont réfugiés à Clypea (Aspis) après la défaite de Tunis. Pourtant, alors que la flotte fait route vers Rome, une tempête l’endommage fortement au large de Camarina en Sicile.

 

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article