Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Vallée des Saints (suite)

Padrig

Né dans le nord de la Bretagne insulaire, le jeune Maewyn Succat, fils du diacre Calpurnius, fut enlevé à l'âge de 16 ans par des pirates Scots d'Irlande et vendu comme esclave pour garder le bétail. Il parvint à s'enfuir en Gaule auprès de saint Germain l'Auxerrois avant de revenir en Irlande. C'est à ce moment qu'il choisit de prendre le nom de Patricius. L'évangélisation de l'île à laquelle il participa activement doit beaucoup à l'essor des monastères. Ce mode de vie, déjà connu en Inde avec les Jaïns (500 av. JC), en Egypte et vraisemblablement en Occident, attira vers lui pour des raisons diverses les jeunes des familles nobles. La règle était la même que celle du désert d'Egypte pour une vie en communauté basée sur le travail et la prière autour de l'abbé.

Dans les joutes oratoires avec les druides, on dit que saint Padrig se servait de la feuille de trèfle trilobée pour détourner à son avantage des éléments de leur propre doctrine dont le nombre trois, et leur enseigner ainsi le mystère de la Sainte Trinité. Plus tard, le trèfle de saint Padrig est devenu avec la harpe des bardes l'emblème de l'Irlande que nous connaissons. Le pays a fait de la fête de saint Padrig sa fête nationale, le 17 mars.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article