Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Étrusques (suite)

La pointe d'Italie

Au printemps 260 av. JC, après avoir anéanti une première flotte romaine, l’amiral punique Hannibal Gisco apprend qu’une nouvelle flotte approche. Afin de reconnaître les forces ennemies, il appareille avec 50 navires, mais il est surpris en arrivant à la pointe d’Italie. La plupart de ses bâtiments sont coulés ou capturés, tandis qu’il échappe de peu à la capture.

 

La bataille de Mylae

En août 260 av. JC, 130 bateaux carthaginois rencontrèrent une flotte romaine équivalente. Les Romains n’étant pas encore très sûrs d’eux en mer, Caius Duilius Nepos inventa le « corbeau », sorte de passerelle munie de crocs qu’on abattait sur le navire adverse pour en entreprendre l’abordage. Grâce à ce stratagème, ils remportèrent la victoire. Les Carthaginois perdirent 45 bâtiments, dont 30 furent capturés.

 

Ségeste

En 260 av. JC, Caius Duilius Nepos profite de sa victoire navale pour s’enfoncer dans l’intérieur de la Sicile où il oblige les Carthaginois à lever le siège de Ségeste qui s’était révolté. Il prend Makella, puis marche vers le nord où il menace Thermai.

 

Panormos

En 260 av. JC, l’amiral carthaginois Hamilcar Gisco basé à Panormos (Palerme actuelle) profite des dissensions entre les Romains et leurs alliés pour attaquer l’armée ennemie. Cette bataille fera plusieurs milliers de morts.

 

Ephèse

En 260 av. JC, la mort d’Antiochos 1er éveille une volonté d’expansion chez son fils Antiochos II qui se lance dans une nouvelle guerre contre Ptolémée II. Antiochos recouvre Milet et Ephèse, tandis que Ptolémée doit abandonner ses terres en Cilicie, Pamphylie et Ionie.

 

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article