Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vallée des Saints (suite)

Azenor

Au VIe siècle, Azenor était la fille du prince de Léon installé à Brest, et l'épouse d'Hoël II, comte de Goëlo (région de Saint-Brieuc).

Selon la légende, alors qu'Azenor et son père chassaient dans la forêt, un serpent s'attaqua au prince. Azenor, fille dévouée, s'interposa tout de suite, sortit un sein de son corsage et en fit sortir une goutte de lait pour attirer le serpent qui se jeta aussitôt sur elle et la mordit. Elle sortit donc sa dague et se coupa le sein pour rejeter au loin l'animal et ainsi protéger son père. On raconte alors que dieu lui octroya un sein d'or pour la récompenser. Ce n'est donc pas sans raison que les nourrices priaient sainte Azenor pour avoir du lait. A cette fin, elles portaient à l'autel de la sainte des bouteilles de lait.

Plus tard, la mère d'Azenor mourut, son père se remaria, mais la nouvelle épouse, comme toute bonne marâtre, jalousait sa belle-fille. Elle l'accusa donc d'adultère, Hoël II la crut. Azenor fut donc enfermée au château de Brest, dans la tour qui porte depuis lors son nom. Étant enceinte, elle échappa à la mort, mais fut placée dans un tonneau qu'on jeta à la mer. Elle y accoucha d'un fils et tous deux accostèrent un petit village irlandais. Là, ils furent accueillis par l'abbé du monastère qui baptisa l'enfant, futur saint breton, et le prénomma Budoc. Pendant ce temps-là, en Armorique, la belle-mère d'Azenor, rongée par le remords, tomba malade et avoua son mensonge. Selon le Barzaz-Breiz, c'est alors qu'un serpent la mordit et l'étouffa. Hoël II commença un long voyage pour retrouver sa femme et son fils. Il finit par accoster l'Irlande où un jeune enfant vint à lui, Budoc. Azenor arriva et le  pardonna, mais Hoël II usé par le remords et le voyage mourut en Irlande.

 

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article