Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Artefacts phéniciens (suite)

Une cruche

Découverte dans la péninsule ibérique, cette cruche date du VIIe siècle av. JC. L’on trouve des récipients analogues également à Chypre et en Italie, ce qui prouve que les Phéniciens les fabriquaient en série pour les vendre.

 

Un sarcophage

Fabriqué à Paros, ce sarcophage anthropoïde représente le corps d’une femme enveloppé dans un linceul. A son pied, il porte une inscription en lettres phéniciennes : « shin ». Cela suggère que le sculpteur était phénicien. Il semble que les sarcophages étaient préparés jusqu’à un certain point, puis expédiés. On les achevait à destination, sans doute pour les personnaliser.

 

Des panneaux décoratifs

Provenant d’Arslan Tash (Syrie), cette petite plaque décorative en ivoire est de fabrication phénicienne. L’on en retrouve des exemplaires similaires à Nimrud (Irak). Elle représente une femme à sa fenêtre, portant une perruque de style égyptien sur laquelle est posé un diadème de type assyrien. En-dessous se trouvent trois colonnes aux chapiteaux en forme de lotus.

 

Cette petite plaque d’ivoire décorative de style phénicien a été découverte durant les fouilles de l’ancienne Hadatu, dans le nord de la Syrie. Elle représente deux sphinx ailés qui se tournent le dos. L’un, couché, porte les attributs d’un roi égyptien, tandis que l’autre, assis, symboliserait plutôt une reine.

 

Un bol

Découvert à Chypre, ce bol en argent mélange les styles artistiques phéniciens et assyriens. Au centre, une divinité ailée menace un lion de son épée. Une frise de divers animaux les entoure, tandis que, tout autour, se déroulent des combats de type égyptien ou assyrien.

 

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus  😃

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article