Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vallée des Saints (suite)

Karanteg

Fils de Ceredic et petit-fils de Cuneda, le fondateur du Pays de Galles au VIe siècle, Karanteg refusa la place de chef de guerre pour une vie érémitique dans une caverne, à Gerit Karantog. C'était un départ sans retour, la perte de la protection du clan, avec pour seule arme son bourdon, bâton du voyageur, et pour bouclier sa cloche qui sonnait d'elle-même. L'entraînement était rude : jeûne, silence, postures corporelles immobiles, séries de prosternations, récitation incessante de psaumes et étude. Il vécut auprès de saint Patrick en Irlande, et saint Thénénan fut son élève en Armorique. Il est connu en Irlande, Somerset, Bretagne et en Cornouailles britanniques à Crantock (ville jumelée avec Carantec) où notre saint commun est toujours chez lui dans l'église qui porte son nom, représenté avec une colombe sur l'épaule. En effet, selon la tradition, Karanteg aurait été guidé par une colombe jusqu'à une clairière où le saint aurait décidé de construire son église.

Comme les autres saints hommes de ce temps, Karanteg savait guérir les malades et les infirmes, commander aux bêtes sauvages et aux arbres, et aussi convaincre lors de joutes entre érudits. Une vie du saint veut qu'il ait rencontré le roi Arthur et qu'à sa demande, il ait vaincu un dragon. Une statue le représente dans l'église de Carantec tenant un saint Thénénan de petite taille par la main.

 

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article