Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mont Saint-Michel (suite)

La première terrasse

Tout en haut de l'escalier, nous atteignons enfin une première terrasse sur laquelle nous prenons le temps de nous reposer de cette rude montée. Il s'agit du parvis primitif de l'église.

 

L'abbatiale

A la fin du Xe siècle, les pèlerinages amenaient de plus en plus de monde sur le Mont, si bien que l'église d'origine devenait trop petite. Il fut décidé d'en construire une nouvelle à la place des bâtiments abbatiaux qui sont transférés plus loin.

 

Malheureusement le nouveau bâtiment est mal consolidé, si bien qu'en 1103, les bas-côtés nord de la nef s'écroulent sur les bâtiments conventuels. Ils sont reconstruits entre 1115 et 1125. En 1421, c'est le chœur roman qui s'écroule à son tour. Il est rebâti dans le style gothique flamboyant de l'époque.

Ici, l'arrivée de l'escalier le long de l'église.

 

Un écusson

Sur le mur de côté est gravé cet écusson. La couronne et les fleurs de lys indiquent qu'il s'agit d'une abbaye royale, tandis que les coquilles Saint-Jacques rappellent que l'on accueille les pèlerins se rendant à Compostelle.

 

La façade

Nous arrivons enfin sur la grande terrasse qui surplombe le Mont. C'est là que s'ouvre la façade de l'abbatiale. A la suite d'un incendie en 1776, qui ravage une bonne partie de l'église, l'on détruit les trois travées occidentale de la nef, puis l'on construit une nouvelle façade en 1780. Cela explique qu'elle présente le hideux style néo-classique.

 

La terrasse

Cette vaste terrasse donne également accès aux bâtiments conventuels érigés le long de l'église. C'est cette partie du complexe que l'on appelle "la Merveille".

 

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article