Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Châteaux de Charente-Maritime

Authon

Forteresse médiévale construite sur une motte féodale datant du XIe siècle, le château d’Authon est remanié au début du XVIe siècle avec l’adjonction d’un logis Renaissance agrémenté d’une galerie italianisante. A la fin de ce même siècle est bâtie la tour des gardes, ce qui n’empêchera pas le prince de Condé de prendre le château durant la Fronde.

 

Balanzac

Construit au XVe siècle, le château de Balanzac fut fortifié au XVIe siècle par l’adjonction des tourelles en encorbellement. Selon le style Renaissance, il possède une massive tour hexagonale qui renferme l’escalier. Il fut remanié aux XVII et XVIIIe siècles, si bien qu’il a perdu une partie de ses caractéristiques d’origine.

 

Beaulon

Construit à la fin du XVe siècle, le château de Beaulon à Saint-Dizant-du-Gua mélange les styles gothique flamboyant et Renaissance. Il fut beaucoup remanié au cours des siècles, si bien qu’il ne lui reste plus grand-chose de son apparence originale. Il a été restauré à partir de 1965 et classé monument historique en 1987.

 

Chatelars

Construit à la fin du XVe siècle, le château de Chatelars à Meursac conserve encore une allure très médiévale. Comme tous les bâtiments de cette époque, il possède une tour d’escalier placée dans un angle.

 

Crazannes

La façade sud :

Bâti à la fin du XIVe siècle sur l’emplacement d’une forteresse du XIe siècle, le château de Crazannes fut remanié au XVIe siècle dans le style Renaissance. François 1er y séjourna en 1519. Il fut surnommé « le château du Chat Botté » en référence à son propriétaire, le marquis de Carabas.

 

La façade nord :

Le château conserve sur sa façade nord un prodigieux décor composé d’une multitude de personnages, dont certains grotesques, d’animaux et de symboles. Ils illustrent des coutumes et légendes médiévales, ainsi que des thèmes alchimiques.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article