Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vallée des Saints (suite)

Diboan

Pour Sylvette Denèfle dans "Une hagiographie sans texte - Le culte de saint-Diboan en Cornouailles", Diboan est un saint "apparemment sans vie, mais dont l'existence culturelle ne peut être mise en cause, attestée à la fois par une iconographie, un texte oral populaire et une forme de culte officiel."

Pour cet auteur, ce saint es invoqué pour les mourants, pour les délivrer de l'agonie, " comme une demande de guérison ou de mort", d'où également son surnom en breton Tu pe Du, signifiant : d'un côté ou de l'autre, formule évocatrice et définitive pour solliciter l'arrêt des souffrances d'une manière ou d'une autre. Le choix du sculpteur pour symboliser le retour dans le monde des vivants, la partie claire du visage, ou le voyage vers l'au-delà, la face sombre, est particulièrement évocatrice. Quant à la boule noire dans les mains du saint, elle fait penser à la destinée, "ar blaneden", de nos anciens.

Si les représentations du saint sont peu homogènes, le culte de saint Diboan est très répandu dans le Finistère à Leuhan, Tréméven, Gouézec, Kergloff, Plougastel-Daoulas, Rosporden ; dans les Côtes-d'Armor à Plévin, Lanrivain ; dans le Morbihan à Gourin ; hors Bretagne à Ozenay (Saône-et-Loire).

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article