Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Vallée des Saints (suite)

Ernog

Saint Ernog serait le fils de Judicaël, roi de Domnonée du VIIe siècle, et de la reine Morone. Il est formé à la vie religieuse par son oncle paternel, saint Uzec (aussi appelé Josse ou Judoce). A sa mort, saint Ernog part s'installer sur les bords de l'Elorn où il va fonder une cellule et une chapelle, en un lieu nommé lan ernoc, signifiant ermitage d'Ernog, qui deviendra la commune de Landerneau.

Saint patron de l'église paroissiale de Trégarantec, il fut également le premier évêque d'Illy ou Kéménet-Ili, le plus petit évêché de Bretagne. Selon la légende, Trégarantec en était le chef-lieu. Le toponyme Trégarantec est d'ailleurs issu de tre, village et de Théarnec, un dérivé de saint Ernog.

On raconte qu'un jour, le saint vint rendre visite à son autre oncle paternel, un saint ermite du nom de Guinien, qui s'était installé à Ploudaniel. Ernog lui promit qu'il lui donnerait tout le territoire que Guinien pourrait parcourir durant son sommeil. Alors qu'Ernog dormait profondément, Guinien arpenta à cheval tout l'évêché d'Illy. Au petit matin, Ernog dut tenir sa promesse et céda son évêché à son oncle.

Durant son épiscopat, saint Ernog fit construire deux églises dans la paroisse de Ploudaniel, en mémoire des deux meilleurs amis de son père, saint Méen et saint Eloi.

A la Vallée des Saints, saint Ernog est entouré de deux anges, ceux-là mêmes qui l'ont sauvé durant sa traversée de la Manche alors que son embarcation était en train de couler.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article