Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voyage à Rome (suite)

Lors de nos diverses balades dans Rome, nous avons rencontré un nombre impressionnant d'obélisques, dont les inscriptions en hiéroglyphes prouvaient leur provenance égyptienne. Je vous en présente quelques-uns ici.

Obélisque de la Piazza della Minerva

Originellement dressé devant le temple de Neith à Saïs en Égypte, cet obélisque fut transporté à Rome pour orner les abords du temple d'Isis sur le Champ de Mars.

Ce temple fut érigé sur l'ordre de Caligula au début du 1er siècle de notre ère. Pour sa décoration, les Romains allèrent chercher de nombreuses statues dans les sanctuaires égyptiens, mais l'on ignore si cet obélisque est arrivé à Rome à cette époque.

Il est possible que lors de la reconstruction du temple ordonnée par Domitien à la suite du grand incendie de Rome à la fin du 1er siècle, les bâtisseurs soient allés quérir de nouveaux motifs d'ornements.

Au XVIIe siècle, sous le pontificat d'Alexandre VII, cet obélisque fut sauvé de la ruine et réérigé devant la basilique Sainte Marie. Le Bernin, grand sculpteur de l'époque, lui fabriqua un piédestal en marbre en forme d'éléphant.

 

Obélisque de la piazza Navona

Cet obélisque fabriqué en Égypte est une commande de l'empereur Domitien, comme l'attestent les inscriptions hiéroglyphiques sur ses faces. Il fut d'abord placé sur le Champ de Mars, entre le temple d'Isis et celui de Serapis.

Au début du IVe siècle de notre ère, il fut réutilisé par l'empereur Maxence pour orner la spina (mur au centre de l'arène) du cirque qu'il avait fait ériger à la mémoire de son fils Romulus.

Au XVIIe siècle, sous le pontificat d'Innocent X, l'on retrouva ses morceaux sur le site de l'ancien cirque. Le Bernin, encore lui, le restaura et le dressa sur sa fontaine des Quatre Fleuves au centre de la piazza Navona qui conserve la forme du cirque construit par Domitien.

 

Obélisque de la Trinité-des-Monts

Originaire d'Égypte, cet obélisque fut importé à Rome à une date inconnue. Il porte une inscription évoquant Séthi 1er et Ramsès II.

Il fut d'abord érigé dans les jardins de Salluste sur la colline du Pincio, mais, peu entretenu, il finit par tomber.

Au XVIIIe siècle, le pape Clément XII le fit déposer au Latran où il demeura 55 ans. La France entama des négociations pour acquérir l'obélisque dans le but de le dresser sur le parvis de Notre-Dame, mais elles n'aboutirent pas.

En 1789, le pape Pie VI décida de l'installer en haut de l'escalier d'Espagne, devant l'église de la Trinité-des-Monts. Par une délicate attention envers la France, il fit couronner le monument d'une fleur de lys.

 

Obélisque du Panthéon

Originellement érigé à Héliopolis par Ramsès II, cet obélisque fait partie du lot qui fut ramené d'Égypte pour orner le temple d'Isis sur le Champ de Mars.

Au XIVe siècle, l'obélisque fut découvert sur la piazza di San Macuto, où il fut réinstallé.

Au XVIIIe siècle, l'obélisque fut ramené sur la place du Panthéon toute proche, à la demande du pape Clément XI qui désirait le voir orner la fontaine de Giacomo Della Porta déjà installée là depuis le XVIe siècle.

 

Obélisque du Quirinal

Cet obélisque taillé en Égypte faisait probablement partie d'une commande romaine. Il ne porte aucune inscription sur ses faces lisses. Avec son jumeau, aujourd'hui placé sur l'Esquilin, il fut dressé devant le mausolée d'Auguste à la demande de l'empereur Domitien. Ces deux obélisques se brisèrent au cours du Moyen-âge.

Au XVIe siècle, notre obélisque fut restauré et transporté sur la place du Quirinal à l'initiative du pape Pie VI qui désirait ajouter cet ornement à la fontaine des Dioscures (Castor et Pollux).

Vous constaterez que tous ces obélisques sont surmontés d'une croix, comme si les papes qui les ont réutilisés craignaient la malédiction des anciens dieux.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article