Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mégalithes d'Angleterre (suite)

Tumulus de Wayland's Smithy

Situé près d’Ashbury, le tumulus de Wayland’s Smithy fut construit en deux étapes. La première phase consistait en un petit tumulus ovale avec une chambre funéraire en bois édifié entre 3590 et 3550 av. JC. La seconde phase, entre 3460 et 3400 av. JC, transforma le monument en un tumulus allongé avec une chambre principale en pierre, flanquée de deux chambres latérales.

 

La chambre :

Dans la chambre en bois du tumulus, les archéologues ont retrouvé les restes de 14 individus démembrés et disposés autour d’un personnage principal. Dans les chambres en pierre se trouvaient 7 adultes et un enfant.

 

La légende :

Comme pour la plupart des sites néolithiques, une légende court sur le tumulus. L’on raconte qu’à cet endroit vivait un maréchal-ferrant invisible. Si le cheval d’un voyageur perdait un fer, il suffisait à son propriétaire de l’amener près du tumulus et de le laisser là avec une pièce de monnaie. Quand il revenait, la pièce avait disparu, mais le cheval avait un nouveau fer.

 

Cairn de Ballowall Barrow

Située près de Saint-Just dans les Cornouailles anglaises, le cairn de Barrowall Barrow fut découvert par William Copeland Borlase en 1878 sous des débris miniers. Une partie des artefacts découverts à cette époque a été perdue, tandis que Borlase procédait à une reconstruction partielle du site pour rendre la chambre accessible.

 

Dolmen de Bant's Carn

Le dolmen de Bant’s Carn sur l’île de St Mary comporte une entrée monumentale à ciel ouvert, menant à la chambre funéraire qui fut fouillée en 1900. L’on y découvrit les restes de quatre crémations, ainsi qu’un lot de poteries du néolithique. En 1970, le monument fut restauré, ce qui permit de retrouver des fragments de céramiques décorées, ainsi que des silex taillés.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus 😃

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article