Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vallée des Saints (suite)

Edern

Ermite du Pays de Galles (Les saints de Bretagne célébrés au diocèse de Quimper et de Léon), Edern serait venu en Armorique au IXe siècle. D'après Raoul de Kerlan, chargé en 1776 de dresser l'inventaire général des archives de Plouédern : "... Edern quitta son pays et vint aborder vers l'an 894 au canton du Juch, d'où il se rendit en une forest et lieu qu'on appelait Quistinit... et y fit bâtir un ermitage... Une petite chapelle... érigée en église paroissiale, qui se nomme aujourd'hui Lannédern." C'est dans cette localité que se situe son tombeau. Dans une autre version, il aurait, selon la légende, fait partie de l'entourage du roi Arthur. Il aurait été l'un des amants de la reine Guenièvre, l'infidèle épouse du roi.

Edern est représenté en moine chevauchant un cerf (église et calvaire de Lannédern). "Le Breton a toujours été proche de la nature ; les animaux sont facilement mêlés à l'hagiographie bretonne : c'est saint Edern qui obtient la vie sauve pour un cerf, Gwenaël pour une biche. Le paysan breton a cherché des protecteurs pour ses bêtes, chargeant saint Alar des chevaux, saint Herbot des bêtes à cornes, en compagnie de saint Cornély..." (Le livre d'or des Saints de Bretagne, Joseph Chardronnet, Editions Coop Breiz)

Le cantique de Plouédern, repris par Anatole le Braz, retrace la vie du saint. En voici un passage traduit du breton : "De ses parents, il prit congé, à son pays, il dit adieu, et par mer se rendit en Bretagne pour y prêcher la foi. En un lieu de la grève de Cornouaille, tout proche de Douarnenez, appelé encore aujourd'hui le Juch, avec son esquif il accosta."

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus😃

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article