Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mégalithes d'Angleterre (suite)

Le cromlech de Castlerigg

Situé sur le territoire de la commune de Keswick, le cromlech de Castlerigg est formé de 40 menhirs. Il a été construit entre 3 200 et 3 000 av. JC. Sur le côté est, un petit rectangle est accolé à l’intérieur du cercle, sans que l’on sache à quoi cela pouvait servir. Les échantillons récupérés lors de l’unique fouille du monument ont été perdus.

 

Le cromlech de Gamelands

Près du village d’Orton se trouve le cromlech de Gamelands. Il est composé de 40 pierres en granit rose, sauf une en calcaire. Il semble que les menhirs soient tous tombés, à moins qu’ils n’aient jamais été redressés. Certaines pierres ont été prélevées pour la construction d’un mur.

 

Le cromlech de Kinniside

Situé entre Ennerdale et Kinniside, le cromlech de Kinniside a subi de nombreuses dégradations. Au XVIIIe siècle, un paysan déracina les pierres qu’il utilisa pour marquer les entrées de sa propriété. En 1925, le docteur Quine « restaura » le cromlech en plantant les pierres dans du ciment. L’on ignore s’il les a remises à leurs places d’origine.

 

Le cromlech de Long Meg and her daughters

Vue aérienne :

Le cromlech de Long Meg and her daughters est le sixième plus grand cercle de pierres d’Europe du nord-ouest. A l’origine, il pouvait contenir jusqu’à 70 pierres, alors qu’il ne lui en reste plus que 27. Une légende raconte qu’un rassemblement de sorcières fut transformé en pierre par un enchanteur. L’on prétend que ces pierres ne peuvent pas être comptées, mais que si quelqu’un parvient à le faire deux fois de suite en arrivant au même résultat, le sort sera rompu.

 

Sculptures :

Le menhir planté à l’extérieur du cromlech est sculpté sur le côté qui fait face au cercle de pierres. L’on y voit des spirales, des cercles concentriques, des personnages un peu effacés, répartis sur trois sections.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus 😃

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article