Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ostie (suite)

La basilique

Bâtie au IVe siècle de notre ère à la place d’un bâtiment du 1er siècle, la « Basilique Chrétienne » fait l’objet de nombreuses controverses quant à son utilisation. Après avoir réfuté sa fonction d’église, les historiens ont envisagé une école, une bibliothèque, une maison de pèlerins ou bien une simple demeure.

 

Le Mithraeum de Ménandre

La maison :

Située dans le centre d’Ostie, la Maison du Mithraeum de Ménandre était à l’origine un centre commercial comportant plusieurs boutiques datant de la fin du 1er siècle de notre ère. Sur la façade, un hall d’entrée avec un escalier extérieur s’ouvrait au milieu de six échoppes. Il donnait accès à un vestibule arrière distribuant d’autres espaces de vente.

 

Le lieu de culte :

Installé dans la partie sud-ouest du centre commercial au IIIe siècle de notre ère, le mithraeum de Ménandre comporte un autel avec une inscription. Il est dédié au grand-prêtre de Mithra, Lucretius Ménandre, par un esclave du nom de Diocles.

 

La maison des Jarres

Edifiée au début du IIe siècle de notre ère, la Maison des Jarres a livré trente-cinq jarres enterrées pour y stocker du vin ou de l’huile d’olive. Dans ces jarres, l’on a découvert pas moins de 400 moules en terre cuite décorés de reliefs représentant des animaux, des pièces de théâtre, des monuments, des scènes mythologiques ou érotiques. Malgré quelques théories contestées, l’on n’a pas encore déterminé à quoi ils servaient.

 

Le temple du Tetrastyle

Le temple du Tetrastyle fait partie de l’Aire Sacrée des temples républicains. Il fut construit à la fin du IIe siècle av. JC. Des statues trouvées à l’intérieur font penser qu’il était dédié à Esculape et la déesse Hygiène, les divinités protégeant la santé, mais il est possible qu’elles proviennent des thermes adjacents.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus :)

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article