Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les événements de 1792 (fin)

L'armoire de fer :

Le 20 novembre 1792, alors que bien des députés de la Convention étaient encore opposés à la mise en accusation du roi, un serrurier révélait à Roland, le ministre de l’Intérieur, l’existence d’une ouverture aménagée dans un mur, faisant office de coffre-fort, dans les appartements royaux. Dans cette « armoire de fer », l’on découvrit la correspondance secrète de Louis XVI visant à anéantir la Révolution. A la suite de cette découverte, le corps de Mirabeau fut retiré du Panthéon.

 

La Révolution en Belgique :

En 1789, des révolutions éclatent également à Liège et Bruxelles, mais elles sont rapidement écrasées par les Autrichiens qui dominent le pays. Pourtant, les armées françaises parviennent à chasser définitivement l’occupant. En 1793, les citoyens de Liège votent le rattachement à la France, qui annexe également les provinces brabançonnes. A Bruxelles, par contre, une manifestation pour l’indépendance de la Belgique est réprimée par Dumouriez le 7 décembre 1792.

 

Procès de Louis XVI

La décision :

Après la découverte de « l’armoire de fer », la Convention Nationale décide de juger Louis XVI pour trahison et conspiration contre l’Etat. Le procès se déroula du 11 au 26 décembre 1792.

 

Le premier jour :

Le 11 décembre 1792, Louis XVI est conduit de la prison du Temple à la Convention dans la voiture du maire de Paris pour le début de son procès.

 

Le verdict :

Malgré la découverte de documents compromettants dans l’armoire de fer, ce jugement est surtout l’occasion pour les Girondins et les Montagnards de s’affronter pour obtenir le contrôle de l’Assemblée.

Du 15 au 19 janvier 1793 ont lieu les débats sur la condamnation et la peine à appliquer à l’ancien roi. Le 20 janvier, on lui annonça le verdict et le 21, il fut exécuté.

 

Quelques personnages

Jérôme Pétion :

Né à Chartres le 3 janvier 1756, Jérôme Pétion, avocat comme son père, est choisi comme député du Tiers Etat de Chartres aux Etats Généraux en 1789. Il siège à la Constituante avec Robespierre. Après la clôture de cette assemblée, il est élu maire de Paris le 14 novembre 1791. Il démissionne de ses fonctions quand il devient député d’Eure-et-Loir pour la Convention en septembre 1792. Il se suicidera en 1793 pour ne pas être arrêté.

 

Jean-Marie Roland :

Economiste réputé, Jean-Marie Roland, vicomte de La Platière, se passionne pour la politique dès le début de la Révolution. Il se lie avec plusieurs jacobins, dont Robespierre, qui fréquentent le salon de son épouse. En mars 1792, il devient ministre de l’Intérieur, mais au moment de la découverte de « l’armoire de fer », il est accusé d’avoir fait disparaître des documents importants. Le 23 janvier 1793, il démissionne, puis se suicide à la fin de cette même année.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus :)

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article