Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vallée des Saints (suite)

Eodez :

Vers 520, Golon, le maître de Trémazan, épouse en secondes noces une vraie marâtre pour ses deux enfants, Gurguy et Eodez. Au bout de huit années, Gurguy décide de rejoindre la cour de Childebert, roi de Neustrie, pour parfaire son éducation de chevalier. Toute l'humeur de la marâtre tombe alors sur Eodez, à qui sont confiées les plus basses besognes, et qui s'en acquitte le coeur léger. Les jeunes seigneurs des environs multiplient les visites au château. Par jalousie, la marâtre décide d'expédier Eodez à la campagne.

Deux années se sont écoulées quand Gurguy revient au pays, rendu méconnaissable par son séjour en Neustrie. Il est reçu au château et demande des nouvelles de sa soeur. La cruelle belle-mère, croyant avoir à faire à un nouveau prétendant, décrit la prétendue conduite scandaleuse de la jeune fille. Gurguy la croit et part donc à la recherche de l'impudente qu'il trouve gardant les moutons, un livre à la main. Voyant ce bel inconnu, Eodez s'enfuit, geste vu par Gurguy comme un signe de culpabilité. Vexé pour l'honneur de sa maison, il la rattrape et la décapite. Il a tôt fait de découvrir la vérité. Fou de douleur, il court avouer son crime à son père et à sa belle-mère qui semble, elle, se réjouir. C'est alors qu'entre Eodez, la tête dans ses mains. La marâtre est foudroyée d'un coup de tonnerre et saisie de convulsions, tandis qu'un serpent la mord. Quant à Eodez, ayant pardonné à son frère et reçu les sacrements, elle "rend son heureux esprit le 18 novembre de l'an de grâce 545". Des gouttes de sang tombées à terre naît une variété d'oeillets dits de Sainte Haude, qui rappelle le martyre de la sainte.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus :)

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article