Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Balade à travers l'Histoire avec Michel Rouvère

Vestiges romains en Europe (suite)

24 Août 2017, 08:23am

Publié par Michel Rouvère

Aqueduc de Tarragone :

Construit au 1er siècle de notre ère, l’aqueduc alimentait en eau la ville voisine de Tarragone (Espagne). Il a fonctionné jusqu’à la fin du Moyen-âge. On l’appelait « le pont du diable ».

 

Théâtre de Tarragone :

Le théâtre de Tarragone fut construit à la fin du 1er siècle de notre ère, mais ne fut pas utilisé plus d’une centaine d’années. A la suite d’un incendie dans la zone du monument désaffecté, au IIIe siècle, l’on se servit des pierres du théâtre pour rebâtir d’autres édifices.

 

Maquette de Tarragone :

Maquette de la colonie de Tarragone au 1er siècle de notre ère. On y voit la ville entourée de ses murailles avec le forum à son extrémité, ainsi que l’amphithéâtre à l’extérieur des remparts.

 

Tour des Scipion :

Ce tombeau de la région de Tarragone est nommé « Tour des Scipion » à cause de l’identification erronée des deux personnages sculptés dessus, que l’on pensait être les frères Publius Cornelius Scipio et Gnaeus Cornelius Scipio Calvus qui conduisirent la première armée romaine en Espagne.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus :)

Voir les commentaires

Londres

23 Août 2017, 08:51am

Publié par Michel Rouvère

Aujourd'hui, l'on quitte les rives de la Tamise pour se promener dans les rues de la capitale anglaise telle qu'elle était dans les années 1920. Et pour comme il faut déjà s'y rendre, commençons par l'aéroport.

Croydon :

Inauguré le 31 mars 1921, l’aéroport fut utilisé dès le 29 mars 1920. Devenu trop petit, il fut fermé au profit de Gatwick le 30 septembre 1959.

 

Afin de nous y retrouver un peu mieux, voici un plan de Londres en 1922 :

 

Essayons de nous orienter dans cette purée de pois :

Au début du XXe siècle, le célèbre brouillard londonien (smog) était constitué en partie des particules de charbon brûlé dans les usines.

 

The Red House :

La red house est le symbole du mouvement Arts & Crafts. Elle fut créée par William Morris et Philip Webb en 1859 au sud-est de Londres, à Bexleyheath. Le nom de red house vient de l’utilisation de briques rouges.

 

Si vous préférez le train :

La place devant la gare Victoria. On aperçoit au fond les déjà célèbres bus à impériales.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus :)

Voir les commentaires

Comptoirs phéniciens d'Ibiza

23 Août 2017, 08:41am

Publié par Michel Rouvère

En 650 av. JC, les Phéniciens fondèrent un comptoir à Sa Caleta sur l’île d’Ibiza (Baléares) qu’ils nommèrent « Ibossim ». Situé près de la mer, cet établissement était surtout à proximité immédiate des mines de sel dont ils firent commerce. Ils exploitèrent aussi le marbre et le plomb argentifère de l’intérieur de l’île.

 

Nécropole du Puig des Molins :

A proximité de la cité d’Ibiza se situe la nécropole phénicienne du Puig des Molins. Elle fut fondée au VIIe siècle av. JC, mais fut utilisée jusqu’à l’époque romaine, au IIIe siècle de notre ère. L’on y retrouva de nombreux artéfacts, comme ce flacon en verre coloré.

 

Hypogée :

Tout au long de son utilisation, la nécropole phénicienne du Puig des Molins vit se succéder des périodes où l’incinération était la règle, puis un retour à l’inhumation dans des hypogées (sépultures creusées dans la roche) comme celui-ci.

 

Figurine :

Dans la nécropole du Puig des Molins, de nombreuses figurines d’argiles se trouvaient dans les sépultures. Richement décorées, elles représentaient des orants, hommes ou femmes, dont le style pouvait être égyptien, phénicien ou grec.

 

Tanit :

Cette représentation de la déesse phénicienne Tanit, sculptée dans le style grec, fut retrouvée dans une sépulture de la nécropole du Puig des Molins.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus :)

Voir les commentaires

La civilisation viking (suite)

22 Août 2017, 14:18pm

Publié par Michel Rouvère

Dans les armées vikings, comme chez leurs adversaires, l'armement variait en fonction de la richesse du guerrier.

Ulfberht :

Les chefs vikings portaient une épée particulière dont l’acier était d’une qualité inégalée, dont ils auraient rapporté la technique d’Asie. Elles étaient identifiées par une gravure sur le plat de la lame, au-dessous de la garde : « +VLFBERH+T ». Ici, une copie réalisée par un forgeron américain.

 

Casque à lunettes :

Les Vikings les plus riches possédaient des casques « à lunettes » qui couvrent le haut du visage, souvent accompagnés par de la maille pour protéger le bas du visage, voire également sur la nuque. Ils étaient richement décorés pour marquer le rang de leurs propriétaires.

 

Casque à nasale :

Dans les armées vikings, les soldats les moins riches portaient des casques en cuir, tandis que les mieux lotis pouvaient s’offrir un casque en fer à nasale comme celui-ci.

 

Rites funéraires :

Les Vikings défunts étaient brûlés sur un bûcher accompagnés de leur mobilier funéraire. Les plus riches pouvaient être placés dans un bateau avec leurs biens et parfois avec leurs esclaves. Ensuite, l’on déposait les restes calcinés sous un tumulus élevé à cet effet.

 

Völva :

Les Völva étaient les prophétesses des Vikings. Elles pratiquaient l’art de la divination, la magie, mais aussi la médecine. Les hommes qui s’adonnaient aux mêmes activités furent rapidement stigmatisés à cause de l’image peu virile que renvoyaient ces pratiques.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus :)

Voir les commentaires

Vallée des Saints (suite)

21 Août 2017, 09:46am

Publié par Michel Rouvère

Brandan :

Saint Brandan, patron des marins, est un moine né au Ve siècle à Clonfert en Irlande. Surnommé le "héros de la navigation aux Iles Fortunées", il est un de ces moines du christianisme irlandais dont la légende a occulté l'histoire.

Brandan se prépare à la vie monastique au Pays de Galles, à l'abbaye de Llancarfan dans le royaume de Gwent. Son premier voyage le conduit aux îles Féroé et en Islande à bord d'un curragh. Il part ensuite pour une quête de 7 ans à la recherche du paradis terrestre. Il s'aventure alors sur les mers avec 17 moines. Selon la tradition, saint Brandan a écrit des règles monastiques sous la dictée des anges et fonda un monastère à Aleth (Saint-Servan) près de Saint-Malo. C'est pourquoi il tient ici un monastère dans ses mains. Il voyage dans les îles Britanniques et en Bretagne pendant près de 25 ans. Bradan meurt le 16 mai 578, jour où il est fêté en Irlande.

A Carnoët, le saint homme est posé sur le dos d'une baleine en raison d'une des nombreuses légendes qui l'entourent. Pendant l'un de ses périples en mer, Brandan ainsi que quelques compagnons voulaient célébrer le jour de Pâques. Surgit alors une terre idéale pour célébrer le Saint Sacrifice. Au moment du Pater, la terre se mit à remuer, cependant Brandan continua et termina la messe. Puis, les moines embarquèrent bien vite et découvrirent avec stupéfaction que leur îlot n'était autre qu'une baleine.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus :)

Voir les commentaires

Civilisations du Néolithique

21 Août 2017, 09:28am

Publié par Michel Rouvère

Après ces quelques inventions, observons les différentes civilisations qui se sont succédé durant le Néolithique.

Céramique cardiale :

Vers 5700 av. JC, un afflux de migrants venant de la zone des Balkans vers la Méditerranée modifia la société du sud de la France et de l’Espagne. Appelée « culture de la céramique cardiale », elle se caractérise par les décors de poteries effectués à l’aide d’un coquillage à cannelures de la famille des coques.

 

Civilisation rubanée :

Alors que la céramique cardiale voit le jour sur les bords de la Méditerranée, l’Europe centrale jusqu’aux limites septentrionales de la France développe la culture de la céramique rubanée, appelée ainsi en référence aux motifs ressemblant à des rubans imprimés sur leurs poteries.

 

Maison :

Durant la civilisation rubanée, les maisons des agriculteurs sédentaires sont formées d’un toit supporté par des rangées de poteaux délimitant l’espace en quatre nefs, entre des murs en torchis. D’une longueur qui peut aller jusqu’à 47 mètres, elles pouvaient abriter plusieurs familles.

 

Le Chasséen :

Vers 4200 av. JC, se développe dans l’est de la France, du nord au sud, une culture d’agriculteurs, mais aussi d’artisans et de commerçants. Les matières premières (obsidienne, silex, éclogites, cinérites) sont transformées sur le lieu d’extraction, puis exportées sous forme de produits finis sur des centaines de kilomètres.

 

Civilisation de Michelsberg :

A la même époque que le Chasséen en France, apparaît une culture dite de Michelsberg dans l’ouest de l’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique et le nord de la France. Ces populations exploitaient les mines de silex de Spiennes (Belgique).

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus :)

Voir les commentaires

Les journées révolutionnaires (suite)

4 Août 2017, 10:33am

Publié par Michel Rouvère

La cocarde tricolore :

Le 12 juillet 1789, Camille Desmoulins debout sur une table de café harangue la foule à la suite du renvoi de Necker. Pendant son discours, il cueille une feuille qu’il accroche à son chapeau en guise de cocarde, dont le vert exprime l’espérance. L’idée est conservée par le comité des électeurs qui impose le lendemain le port d’une cocarde bleu et rouge (couleurs de Paris) à la milice parisienne. Dans la nuit, l’Assemblée Nationale finalise l’aspect de la cocarde en insérant le blanc, symbole de la Nation, entre le bleu et le rouge, puis ordonne que tous les citoyens la portent.

 

Le roi arrive à l'Hôtel de Ville :

Après les journées d’insurrection qui ont vu la prise de la Bastille, Louis XVI cherche à reprendre le peuple en main. Le 17 juillet 1789, il se rend à l’hôtel de ville de Paris où il reçoit l’hommage de ses sujets.

 

Présentation de la cocarde au roi :

A la suite de l'arrêté pris par la Constituante dans la nuit du 13 au 14 juillet 1789 qui impose le port de la cocarde tricolore aux citoyens, La Fayette présente cette cocarde à Louis XVI quand il se rend à l'Hôtel de Ville de Paris le 17 juillet. Le roi la met à son chapeau.

 

Le roi montre la cocarde au peuple :

Après avoir fixé la cocarde à son chapeau, Louis XVI sort de la mairie, puis s'arrête pour la montrer au peuple afin de sceller sa réconciliation avec les Parisiens.

 

Abolition des privilèges :

Depuis la prise de la Bastille le 14 juillet 1789, une vague de révoltes agite le royaume (la Grande Peur). Des paysans s’en prennent aux seigneurs, détruisent leurs biens et surtout les livres terriers qui servent à établir les droits seigneuriaux. La Constituante informée de ces insurrections décide dans la nuit du 4 août 1789 d’abolir tous les privilèges afin de rétablir le calme dans le pays.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus :)

Voir les commentaires

Château d'Oiron (fin)

4 Août 2017, 10:14am

Publié par Michel Rouvère

La galerie des chevaux :

L’intérieur de la galerie des chevaux du château d’Oiron (Deux-Sèvres), dont les voûtes en ogives croisées reposent sur des piliers torsadés.

 

Le grand escalier :

Le plafond du grand escalier Renaissance du château d’Oiron, encastré dans le logis principal datant du XVIIe siècle.

 

Après le château d'Oiron, je vous propose une incursion à Castelnaud en Dordogne. Ce n'est pas un palais Renaissance, mais si vous connaissez mon roman "Un Rêve de Pierre", vous comprendrez pourquoi je fais cette exception.

Propriété de la famille de Caumont depuis le XIVe siècle, le château de Castelnaud fut l’objet de plusieurs batailles durant la Guerre de Cent ans. Au XVe siècle, la forteresse fut aménagée pour offrir davantage de confort, mais ses propriétaires la délaissèrent de plus en plus au profit du château des Milandes plus moderne.

 

Le puits :

Dans la haute cour du château, ce puits permettait aux habitants de ne jamais manquer d’eau, même en cas de siège.

 

Le donjon :

Construit au début du XIIIe siècle, ce donjon carré, typique de l’époque, était la pièce maîtresse du système défensif du château.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus :)

Voir les commentaires

Vestiges romains en Europe (suite)

3 Août 2017, 12:49pm

Publié par Michel Rouvère

Arc de Berà (Espagne) :

Situé sur le tracé de la Via Augusta près de Roda de Barà, l’arc de Berà fut érigé selon les dispositions testamentaires de Lucius Licinius Sura en 13 av. JC. Il supportait à l’origine un groupe en bronze sculpté comportant le visage d’Auguste.

 

Aqueduc de Ségovie :

Edifié à la fin du 1er siècle de notre ère, l’aqueduc de Ségovie apportait l’eau de la rivière Fuenfria, distante de dix-sept kilomètres. Il est long de 881m et possède 166 arches.

 

Italica :

Ville romaine de la province de Bétique (Espagne), Italica fut fondée en 206 av. JC par Scipion l’Africain. Elle atteignit son apogée sous les règnes de Trajan et Hadrien dont les familles étaient installées dans cette colonie.

 

Baelo Claudia :

Fondée au IIe siècle av. JC sur un établissement phénicien, Baelo Claudia connut son apogée entre les 1er et IIe siècles de notre ère, après que l’empereur Claude l’ait élevée au rang de municipe.

 

Amphithéâtre de Tarragone :

Bâti au IIe siècle de notre ère, l’amphithéâtre de Tarragone est en excellent état de conservation. En son centre, l’on peut encore voir les vestiges d’une basilique wisigothe, remplacée au XIIe siècle par une église médiévale.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus :)

Voir les commentaires

La Tamise (suite)

2 Août 2017, 13:34pm

Publié par Michel Rouvère

La maison du Parlement :

Photo prise depuis les marches du Conseil Municipal de Londres. Le quai fut construit avant la 1ère guerre mondiale, mais fut amélioré dans les années 20. Le bateau à voile amarré devant servit à transporter les matériaux pour les travaux.

 

Quai de Custom House :

Photo prise depuis Custom House Quay face à Hay’s Wharf au sud. Ce secteur était connu comme « le garde-manger de Londres » parce que toutes sortes de denrées y arrivaient chaque jour, comme du thé, du café, etc.

 

London Bridge :

Cette peinture réalisée vers 1910 par Dora Meeson représente le London Bridge déjà engorgé par la circulation des voitures et des tramways hippomobiles, sans compter les bateaux qui font la queue pour passer dessous.

 

Grosvenor Road :

Prise en 1923 depuis le Lambeth Bridge, cette photo représente Grosvenor Road qui fait partie des quais de la Tamise. Cette voie longe la berge nord depuis Chelsea jusqu’à Blackfriars station. De nos jours, ces maisons n’existent plus.

 

Quai Victoria :

Le long du quai Victoria, l’on peut voir l’hôtel Cecil, le plus grand des établissements londoniens dans les années 1920. A côté se trouve l’hôtel Savoy qui fut le premier à être équipé de lampes et d’ascenseurs électriques. Devant ces bâtiments, l’on a érigé l’Aiguille de Cléopâtre, un obélisque offert aux Anglais en 1819 par le vice-roi d’Egypte qui était turc.

A suivre...

Vos commentaires sont les bienvenus :)

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 > >>